CR IRONMAN Zurich 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CR IRONMAN Zurich 2010

Message  Piet le Mer 28 Juil - 16:22

Salut à tous,

Comme il est de coutume, je vous fais part de mes impressions concernant ma participation à mon premier Ironman.
Tout d’abord, l’organisation de cette course est au niveau de la longueur de cette épreuve, c'est-à-dire, colossale. Une nuée d’athlètes, de spectateurs et bien entendu, de bénévoles (merci à eux !) Wink

Je vous passerai tous les préparatifs qui m’ont amené du jour de mon arrivée, le mercredi soir, au jour de la course, mais je soulignerai la bonne organisation de nos amis helvètes qui ont su créer une atmosphère professionnelle et compétente.

Le Jour J :

Voilà, il est 05.00 am et mon réveil me signale qu’une longue journée va commencer et qu’il est l’heure de me mettre en route pour affronter cette distance de l’Ironman qui est à mes yeux quelque chose d’aussi mythique qu’incompréhensible Exclamation

Les préparatifs de la veille au soir m’avait conforté dans mon sentiment, j’avais tout bien amené et surtout rien oublié, je m’en vais donc l’esprit serein pour rejoindre la ligne de départ après un dernier passage au parc à vélo. Arrivé à mi parcours, je me rends compte que j’ai oublié ma combinaison néoprène et mon sac avec mes vêtements d’après course ! Un demi-tour s’impose et au pas de course ! C’est fait la fréquence cardiaque est montée d’un cran, un mélange entre stress et effort physique… Impossible de savoir quelles sont les sensations du jour, j’ai juste envie que cela commence, et vite !!!

Je croise pas mal de supporteur à proximité de la zone de transition et la même question revient à chaque fois : « comment te sens-tu ? » Difficile de répondre, mais je crois que je peux dire, bien. Je remercie au passage toutes ces personnes qui ont fait le déplacement pour venir nous encourager et nous soutenir dans les moments (très) difficiles, je ne voudrai oublier personne et me souviens notamment de Pierre et Marie, David et Viviane, Annabelle, Jean-Mi, Benjamin, de la famille de Mika, Tof et Carole, Alexandra, Sandra…bref tous ceux présents tout au long de l’épreuve même où on ne les attendait pas… Mention spéciale à ma compagne Annick et ma fille Esther. I love you

Je fais le chemin vers la zone départ avec « notre leader » Mika qui vise rappelons le, la seule place qualificative dans sa catégorie pour Hawaï, la première ! Nous décidons d’enfiler la combi à l’écart de la cohue et de rejoindre le départ à la nage et pour s’échauffer un peu. Arrivé sur la plage où se donne le pré-départ je me rends compte ce que c’est plus de deux milles partants à une course et cela renforce ma volonté d’en mettre un maximum derrière moi… tongue

Nous avions, avec Mika, décidé de partir du côté gauche de la ligne pour éviter d’être enfermer dans la masse et dès que l’accès à la ligne départ fut donné nous comprenons que nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette brillante idée. Je prends déjà deux coups dans le nez et j’ai perdu Mika avant d’être en position. Twisted Evil

07.00 am, le départ est donné, je me mets tout de suite dans un rythme modéré que je pense pouvoir tenir plus d’une heure. Tout se passe bien j’arrive même à suivre le pac sans me perdre à gauche et à droite comme d’habitude. Je peux donc me concentrer sur ma nage et constate après le passage sur l’île (sortie à l’australienne) que je suis dans un bon rythme. La fin du parcours natation se déroule aussi très bien et je cherche plus à allonger (merci coach) qu’à sprinter pour gagner des places. Like a Star @ heaven

08.04 am, je sors de l’eau (01h04.32) tout bon pour moi ! Je me dirige sans trainer pour prendre mon vélo et avec le dossard 101, il n’est pas loin d’entrée du parc. Une super transition et je me retrouve déjà en selle pour un tracé de 180 km assez vallonné (du moins, je trouve !).

Après six kilomètres, je suis rattrapé par Mika que j’engeule au passage car il devait sortir de l’eau devant moi ! Mais son rythme en vélo est tout bon et je ne peux suivre la bête… Shocked

Au 15ème, c’est au tour de Mike de revenir sur moi il me semble aussi très bien c’est un gros groupe qui l’accompagne. Nous restons tous plus moins à distance réglementaire (sauf exception). Cool

Au 30ème, la partie plane de la boucle se termine été un rapide coup d’œil sur le compteur m’indique 39km/h (de moyenne). Je ne m’inquiète pas mais je suis rapidement distancé par la plupart des concurrents dans les différentes côtes, ils semblent vouloir maintenir un rythme élevé et moi, un mode mineur. Pas trop grave, je laisse partir et tente de rester dans mon rythme cardiaque (< 140 pulsations). Arrow

Au 50ème, c’est l’ami Christophe Parotte qui me rattrape et me dépasse aussi vite ! Je n’ai pas le temps de le saluer car le groupe dans lequel il est va beaucoup trop vite pour moi. jocolor

Au 83ème, passage dans Heartbreak Hill, 900 mètres de côte au dénivelé assez sympathique ! Mais les supporteurs sont présents en masses et on la passe sans s’en rendre vraiment compte…

Au 90ème, c’est déjà la mi-course et je regarde le chrono pour savoir où j’en suis. Verdict, 02h35, c’est rapide voir trop rapide ! je décide de rester dans mon rythme et de m’alimenter un maximum ! scratch

Au 100ème, je reviens sur l’ami Mike qui gère excellemment bien ses efforts et me semble parfaitement frais. Je savais notre niveau fort similaire, mais à ce point c’est très amusant. Nous décidons de faire fis des groupes qui nous dépasse et nos priorités sont de bien finir le vélo (assez frais) et accessoirement, de ne pas prendre la moindre pénalité. Nous roulons dès lors à côté l’un de l’autre échangeant régulièrement nos points de vue sur la course et notre joie d’être présent… cheers

Au 130ème, nous revenons sur Christophe qui se joindra à nous pour terminer l’épreuve cycliste. Il reste à gravir la plus grosse difficulté de la boucle surnommé « The Beast » pas besoin de traduction. On la monte au train pour ne pas se griller et sa passe plutôt bien ! Sauf pour Christophe, qui crèvera de la roue arrière au pied de cette même difficulté. Une descente, une autre côte avec le vent de face et on se dirige vers le lac.

Au 150ème, je perds Mike de vue et commence la descente vertigineuse (15%) où la position aéro est tout simplement interdite. Yes, s’est passé sans problème et à 80 km/h. On se dit juste que l’on n’a pas envie de tomber à ce moment précis ! affraid

L’arrivée est en vue et le retour se fait avec un léger vent de face, je fais tourner un maximum les jambes pour ne pas charger la machine avant la course à pied. Une dernière fois la côte d’Heartbreak Hill et voilà s’est fini pour le vélo. Un dernier coup d’œil sur le chrono, résultat, 05h15 pour 180km on est dans le bon (34.5 km/h de moyenne). study

On ne perd pas de temps dans la transition et on est parti dans une course à pied de 42.2 km ou plus communément appelé le marathon… C’est bien parti les jambes répondent bien et le mot d’ordre est « Gestion », on ne s’emballe pas, on reste dans les limites (déjà bien hautes) du cardio. Suspect

Au 10ème km, je passe en 46’ c’est trop vite mais, en même temps je ne sais pas revenir en arrière ! Mon objectif est de tenir le 12km/h le plus longtemps possible. Ça me semble envisageable, hors mis c’est envie incroyable de me soulager les intestins. pale

Au 22ème km, je me décide de passer par les stands pour effectuer la vidange et ça fait du bien… Je repars mais quelque chose a changé ! L’arrêt m’a un peu coupé les jambes et j’ai l’impression de manquer de carburant. Le rythme baisse très nettement et je comprends que je dois m’alimenter au plus vite mais je n’arrive pas à trouver ce qu’il me faut pour repartir valablement. alien

Au 30ème km, je passe en 02h37’ et je constate qu’il me faut courir à 12km/h la dernière heure si je veux passer sous la barre des 10 heures de courses ! Mais je dois me résoudre à l’évidence, mon corps est déjà loin et il n’y a plus que ma tête qui est dans la course. Je ne cours plus qu’entre les ravitaillements et les aliments que je tente d’ingérer ne me donne pas l’effet escompté. Je tente même un étirement du quadriceps après une autre zone de ravitaillement. Grossière erreur !! Ça tire de partout. Je dois juste courir, un pas devant l’autre et tenter de rejoindre l’arrivée dans les meilleurs délais. Sad

Au 40ème km, je vois le bout du tunnel, j’ingurgite un dernier gel magique pour en terminer avec cette course qui m’a montré où étaient mes limites. bounce

Au 42ème km, je rentre dans le stadium et c’est l’arrivée ! Je profite de c’est 200 derniers mètres qui résume c’est aventure : une joie énorme remplie de douleur et de sacrifice ! (tps : 03h43’50’’) Wink

Arrow 10h06’51’’ c’est le temps final marqué sur le certificat que l’on m’a remis une fois la ligne franchie ! Je termine 300ème au général et 75ème de catégorie pour mon premier IM.

Un passage d’une heure avec perfusion dans la tente médicale ne m’a pas permis de voir les autres arriver, dommage, mais tout va bien pour eux …

Conclusion : Enormément d’effort à l’entrainement et en dehors pour arriver à cet objectif, et au final un temps presque inespéré et une grande fierté, je suis maintenant un IRONMAN. Ma plus grande réussite « sportive » actuelle ! Mais bien relatif et incomparable à la joie d’être papa. Very Happy

Ps : encore un grand merci à tout le monde, votre soutien par vos messages ou vos appels m’ont permis de me surpasser. Félicitations à tous ceux qui ont pris le départ et qui ont poussé le vis à aller jusqu’au bout de ce chemin de croix. king

@ la prochaine…

Piet.

Piet

Messages : 261
Date d'inscription : 25/02/2009
Age : 38
Localisation : Queue du Bois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR IRONMAN Zurich 2010

Message  Mathieu le Mer 28 Juil - 18:55

Salut tout l'monde,

Beau CR Piet, on s'est pas vu des masses ça fait plaisir d'avoir tes impressions aussi.
Félicitations pour ta course..et quelle course!

Pour ma part:

Arrivé en Suisse mardi (à Sion) chez mon oncle..je profite de la montagne et fais un peu de globules rouges en prévision de dimanche Laughing Départ pour Zurich samedi matin (3-4h de route).
L'hotel a l'air sympa et moderne..chouette Very Happy

Les autres sont là, on va faire le checking vélo plus ou moins dispersés dommage.
On se retrouve presque tous après et direction hotel pour prendre des forces et dodo!

Dur dur le réveil à 4h15 (histoire d'être sur..je me connais). Je n'ai pas d'appétit rien ne passe, un morceau de gatosport de Mike va me sauver la mise, merci Mike! On démarre ensemble et on se perd assez vite pour se retrouver en bas. Je place tout dans le parc, vois Mica et d'autres...moi je suis tendu comme un string et j'ai l'estomac noué comme après 5j de Franco non stop avec des litres et des litres de bières dessus. Bref..vivement dans l'eau (on se comprend). Le départ est donné, je suis avec Régis et Mike tout à droite et pas trop de baston ou très réglo (temps mieux). La natation se passe comme prévu c'est à dire sortir sans être fatigué (1h18..quel pavé encore et tjs je sais).

Au parc je prends mon temps pour enfiler un maillot vélo avec poches pour mes ravitos et mon kit réparation. Je parle 2sec à Franck qui sors juste devant moi du parc. Je pars relax..on respecte le plan: vélo en 6h sans forcer 1sec et on fera l'état des lieux après pour la course à pieds. Les semaines n'ont pas été à la hauteur de ce que j'espérais et je ne pense pas être prêt pour espérer plus donc on y va à l'économie...super économe que je suis Razz Je veux le faire et avoir le mérite de l'avoir fait seul ce vélo..je laisse donc passer les groupes qui me passent les uns après les autres (jamais bien gros mais c'est tellement plus facile de prendre les roues). Certains n'ont pas le même point de vue on dirait.
Le début du vélo se fait très facilement..je met pas de braquet et je me contente de mouliner avec mon 53x15..sur la portion plate j'en suis à presque 37 de moyenne je me dis que je vais ralentir la cadence pour pas finir le vélo carbon!
Ce que je m'applique à faire autant en côte que sur le plat. Premier tour bouclé en 2h52..je gère! J'ai mal au crâne depuis le 1er km. A l'entame du 2nd je me sens faible..pourtant j'arrête pas de de bouffer et de boire! scratch On fait quoi alors...? Je décide de baisser encore le rythme pour le 2nd tour..3h17..toujours mal au crâne (pourtant j'ai pas été en boite la veille promis)! Vélo en 6h09! Je me dis que j'ai bien fait et que je le regagnerai à pieds (ou pas). Je fais une transition relax, mon but c'est finisher. Je sors et les 1ères foulées sont bonnes et pas si lourdes que ça Very Happy génial! Je respecte l'objectif fixé pour démarrer le marathon: 5'30"/km, 10 kms bouclés avec des jambes supers, un mental au top, des encouragements...que demande le peuple???!!! Ha oui j'ai des douleurs à l'estomac mais je me dis que c'est mon contenu intestinal qui pousse depuis plus de 8h qui veut sortir...du moins j'espère.
Je prends soin de boire, mais le sucré...beurk plus rien ne passe. Je me dis que faire un marathon avec des chips ça risque de pas être top Laughing Je dois me résoudre à m'arrêter 5min, à marcher, à m'arrêter encore 10 bonnes minutes à la fontaine après le 15èKm... j'ai l'estomac en compote et les jambes ne demandent qu'à gambader (ou presque). C'est là que mon sauveur arrive: Régis! Il me rattrape en marchant mais d'un bon pas. Il me booste. D'un commun accord on marche encore qques centaines de mètres pour arriver au prochain ravito puis on court ensemble. On conclu ce petit marché. On conclu un autre après ce petit tronçon: on fait les ravitos en marchant pour bien manger et boire et le reste en courant! On respecte notre engagement à lettre (à part 2-3 pieds de travers..mais on est plus sur 3min hein Jo). L'estomac va mieux, j'arrive à manger un gel et boire plus d'iso..le mental revient au beau fixe. On laisse tomber les temps espérés on veut juste passer cette ligne ensemble et moi pour la 1ère fois!

Le sourire revient. Il faut dire avec tous vos encouragements, de plus mon oncle et sa petite famille son venus me voir..je ne pouvais les décevoir! A chaque passage près d'eux ce sont de gros encouragements envers Régis et moi même. Voir mes 2 filleuls, vos tous..penser à ma petite Elodie..ça m'a remis d'aplomb.
Vers le 25è Km je sais que j'irai au bout grâce à Régis. On finira ensemble, je sais que s'il s'arrête je m'arrête avec lui..et j'espérais vraiment que ça soit réciproque mais n'en doutais pas vraiment. On se tape dans la main comme si on allait déjà passer la ligne dans 100m..jusqu'au bout Jo!

Ca y est, dernier chouchou (le rouge tant attendu)..dans environ 6km on y sera Jo!
Dernier bout, il me dit allez on accélère les 3 derniers km pour faire sous les 13h (au moins ça)..ok les jambes répondent. On arrive au dernier turning..on se fait des priorités..vas-y, non toi, non toi.. bref je le laisse passer. Je marche dans la foule mais seul au monde..je l'ai fait! J'en oublie ma filleule qui doit passer la ligne avec moi..qu'on me lance presque depuis les barrières comme une "apparition". Les larmes sont contenues depuis 100m..elles ne viendront pas! 12h51min de folie, de bonheur, de souffrance, de pensée positives et négatives, de remise en question,... bref une longue journée qui se fini sous une couverture isothermique et une nuit de M**** mais des images plein la tête.

Je suis fier de moi, pas de mon temps car il est assez ringard mais de la force que j'ai été chercher je ne sais ou (un peu chez Régis surement) on se raccroche à ce qu'on peut! Moi qui ai vite tendance à trouver des excuses et à laisser tomber! C'est une journée inoubliable pour plusieurs choses.

Je tiens enfin à vous remercier toutes et tous pour vos encouragements (qu'ils soient à distance ou sur place). Seul j'aurai bacher et je serais rentré après 15km à pieds.

Je remercie aussi Gza qui m'a coaché depuis des mois, m'a rendu espoir après ma chute à Butch. Je n'ai malheureusement pas su respecter les plans pour espérer mieux. Mais ton aide était plus que bienvenue Very Happy

Je vous félicite aussi tous pour vos perfs: Mica qui confirme (voir mieux), Piet et Mike avionnent, Benja et Patco m'ont vraiment impressionnés, ChrisP, Franck, sans oublier mon nouveau compagnon de course: Régis!

Pour le prochain je me donnerai les moyens de réaliser un temps à la hauteur de mes espérances.

@+
Math.

Mathieu

Messages : 1169
Date d'inscription : 01/03/2009
Age : 30
Localisation : Comblain-au-Pont

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR IRONMAN Zurich 2010

Message  paquerette le Mer 28 Juil - 23:05

super émouvant vos cr Sad Wink Wink Wink que d émotions, que je peu comprendre et ressentir félicitations sincéres a vous news ironmans sunny sunny sunny

paquerette

Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR IRONMAN Zurich 2010

Message  Phil le Ven 30 Juil - 10:25

Super vos CR. Je les découvre en rentrant de vacances ainsi que vos temps car internet s'est coupé avant la fin de la course au camping ou j'étais.
Je profite de l'occasion pour féliciter tous les finisher 2010 pour vos performances .

Bravo et bonne récup à tous.

Phil

Phil

Messages : 195
Date d'inscription : 01/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR IRONMAN Zurich 2010

Message  Prick le Ven 30 Juil - 13:28

Nikel vos CR les gars!
Toujours bien sympa de revivre une course...

Prick

Messages : 834
Date d'inscription : 25/02/2009
Age : 38
Localisation : Jalhay

Voir le profil de l'utilisateur http://www.energytri.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR IRONMAN Zurich 2010

Message  Patco le Dim 1 Aoû - 0:15

Bon, à moi.

Comme j'avais pu l'annoncer mon objectif était aussi clair que 'ambitieux' : 11H !

Au final, je fais comme vous le savez 11h28 et je suis très satisfait de ma course.

Revenons, tôt le matin....
C'est assez confiant que je m'éveille. Pas confiant sur ma course mais sur la liste des choses à ne pas oublier !!!
Vous me connaissez maintenant, j'ai une fâcheuse tendance à oublier des trucs relativement important : chaussures, ou autres...
En effet, la veille, j'avais passé en revue tout l'attirail avec Pierre Close (mon 'coach').

Bref,
j'avale mon Gatosport (merci Benja) et monte comme tout le groupe dans les autos pour me diriger vers le départ. C'est là que je connais ma 1ere (et seule) pointe de stress. En suite, tout se passe très vite. Préparation des dernières choses, enfiler la combi, ... direction le départ dans l'eau... vite un dernier petit caca (j'avais même pris du PQ avec moi !) et hop dans 3 min c'est parti.
Pan !

Pas de bagarre grâce au préStart. Sortie à l'australienne en 37 min, je suis satisfait (objectif 1h15).
Sortie de l'eau : 1h19 (un peu déçu mais on ne pourra plus rien y faire !!!à Selon les classement, je suis sorti dans la même seconde que Franck... même pas vu ! Et juste derrière Math, pas vu non plus.

Je prends mon départ vélo et à ce moment, je ne pense même pas au potes, mais juste à ma course. Cool, 140 pulses. Le compteur affiche 39 ou 40 !!! Je m'étonne mais analyse rapidement que le vent est un peu favorable et que le flux continu de coureur donne un effet 'drafting'.

Bon, je reste dans ma philospohie de 140 pulses....
J'avais reconnu le parcours donc je m'oriente facilement et je fragmente la course dans ma tête.
La 1ere boucle est en 2h45.... non je ne ferai pas 5h30 au final car je compte rester sur mes pulses, donc ca ira un peu moins vite au 2em tour. En plus, j'ai assez mal à la nuque de par la position TRI.
Pendant la 2em boucle, le drafting se fait plus ressentir, je ne joue pas au 'cow boy' en emmenant tout le groupe, j'essaye d'être plus malin et je reste à quelques mètres derrière le petit peloton. Je dois quand même avouer que le drafting était bien présent et que j'en ai (de temps en temps) profiter. Cet effet peloton était aussi parfois dû à l'étroitesse des routes. Je dois dire aussi que les arbitres étaitent bien là et que de nombreux dossards étaient 'barrés'.
Pendant cette 2eme boucle, je vois Pierre Close qui m'annonce que Benja est 3 min devant. Je ne vais pas le chercher, ca ne serre à rien !
Je rentre en 5h38 et 32km/h de moyenne (objectif initial :entre 5h30 et 5h45, donc tout bon !)
Je vois aussi que je suis à 7h01 de course.
Le constat est clair : si je veux faire 11h, je dois courir en moins de 4h00 !
Ca va être chaud !


La suite demain....je suis trop crevé ce soir !


Patco

Messages : 636
Date d'inscription : 25/02/2009
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR IRONMAN Zurich 2010

Message  Fabrice C le Lun 2 Aoû - 12:15

Patco.....la suite, la suite, la suite!!!!!

Fabrice C

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 42
Localisation : Remouchamps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR IRONMAN Zurich 2010

Message  Patco le Mar 3 Aoû - 23:25

Voilà la suite.....
Entretemps, je pense que mon PC est sur sa caisse !!!!!

Je démarre donc le marathon avec ce timing en tête : un marathon en 4h00 !
Je respecte d'abord les consignes : les pulses , pas dépasser 150.

Après 2km, j'apercois au loin un groupe Energytri, parmi eux, ALEX et NIKKI, je m'arrête pour les embrasser toutes les deux ! Je repars avec une grosse émotiion plein le yeux.
Revenons à la course..
Les premiers kil sont bons, je suis en 5'30, je me suis pourtant arrêté pour un bisou et aussi pour un pipi ! Mais j''ai déjà la vague impression que je ne pourrai rester dans ce tempo.
En effet, au 7em je suis déjà en 5'35 alors que je ne m'arrête pas aux ravitos (je les prends quand même).
Puis, au 9em, gros coup dur ! Une énorme pointe ! Je crois que ca fait 15 ans que je n'ai plus eu de pointe au coeur.

Je ne respire plus bien, je suis obligé de marcher.... après 25 à 50 m de marche, je repars, mais tout cela n'est pas bon signe ! Juste après ma reprise, je tombe sur un autre groupe de supporter, mes 2 chéries sont à nouveau là.
Je grimace en la regardant, ma confiance est tombée bien bas ! Fred (notre ami photographe) a un cliché qui ne trompe pas !

Je termine la première boucle en 57 minutes...je suis donc toujours dans les temps MAIS à ce moment, j'imagine même le pire surtout qu'un peu plus loin, la pointe réapparait !

N'est ce pas un signe de mon corps qui me demande d'arrêter ?? Je gamberge !

Je poursuis ma route en prenant plus de temps aux ravitos et surtout je lâche les ISOTONIQUE et je passe au Coca.
J'arrête de regarder ma montre pour ne pas me démoraliser... Là je suis dans la 2em boucle, celle qui est pour moi la plus dur ! Tu as fait 15 bornes à pieds, tu commences à être bien cuit (ou tu l'es totalement !) et il te reste encore 27 km à faire ! Bref, la galère !!
Je repense alors aux sms, mails, encouragements reçus de tous mes proches... je repense aussi à tous les entrainements qui m'ont permis d'être là ! Les matins tôt dans le froid et les soirs tard quand il pleut !
Je me dis qu'il faut passer le cap du semi... mon objectif a donc changer... finir !
Sur la dernière boucle, j'analyse à nouveau mes temps et je calcule que je serai sous les 11h30. Je pourrai profiter de mon arrivée !

Je suis content, même si les 11h ne sont pas aux RDV, je suis pratiquement dans les temps espérés :
Natation : 1h19 au lieu de 1h15 (le parcours était visiblement plus long !)
Vélo : 5h38 et je voulais faire entre 5h30 et 5h45
Marathon : 4h24 et j'espérais entre 4h00 à 4h15
Au total, je fais donc plus 1h30 de mieux que la dernière fois...
Revenons à l'arrivée..
Ca y est, j'arrive sur le tapis rouge, je décide de marcher pour un profiter un max, je cherche Alex et Nikki, les voilà.
Seule la petite n'a pas les yeux humides !
Voilà, je termine mon 2em (et dernier ?!) IRONMAN.
Seul dans un coin, caché dans mon essui, l'émotion est forte... très forte ! Ce genre d'émotion sont incroyable dans le sport mais dans le triathlon en particulier... Maintenant, le temps est venu de passer à d'autres genre d'émotions !

PS : Je suis impressionné à mort par un ENERGYTIEN : Hutsch ! Terminer un Ironman complet avec 2h d'entrainement par semaine ! je dis respect !

Patco

Messages : 636
Date d'inscription : 25/02/2009
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR IRONMAN Zurich 2010

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum