CR de mon Ironman Lanzarote ce 21mai 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CR de mon Ironman Lanzarote ce 21mai 2011

Message  Micachou le Mer 25 Mai - 20:06

Je n’ai jamais aussi bien et autant dormi avant une course . Au lit vers 22H30 et le réveil sonne à 4h du matin pour un petit dèj. Un bon Gatosport et un peu de pain avec du fromage. Il est déjà temps de m’apprêter et d’enfiler ma nouvelle tenue Skinfit de mon nouveau club du BMT (pas encore l’orange  ). Les parents et ma petite amie sont prêts à passer une longue journée également. En avant avec tout le nécessaire de course vers le départ… +/- 20min de marche relax. On croise des triathlètes et famille avec même au bord de mer des gens qui rentrent de soirée et sortent de discothèque.
Je n’avais jamais abordé ce genre de course aussi calme et sans trop de stress, je dois dire que le fait d’avoir déjà mon slot pour Hawaii me rend calme. Je parviens même à déconner et faire semblant de parler à mon vélo pour lui dire de bien rouler aujourd’hui et de ne pas déconner...
Nous voilà au parc, je remets un peu de pression dans les boyaux, place le compteur et discute quelques mots avec les copains du BMT et Energytri. Il est 6h20, je suis beaucoup trop tôt, que faire  et ben je déconne encore avec la famille. Ça énerve même le paternel (« t’en a rien à foutre de la course, tu vas la rater »… « Non papa, je suis juste pas stressé et quel bien fou de pouvoir être comme cela »)
En arrivant sur place je savais que nous allions passé une dure journée. A 5h du matin déjà avoir beaucoup de vent, de la houle dans l’eau !!! (Premier jour du séjour que cela arrive) et dans ma tête j’étais persuadé que nous allions avoir un marathon avec du soleil bien brulant.
Il est l’heure d’enfiler la combi, de mettre de la crème anti frottement et de se placer doucement au départ. Assez spécial comme départ, pas très large et on doit courir 50m. Je décide de me mettre vers la 4ième ligne et du côté droit pour éviter de prendre trop de coups.
7h00 et Boummm le départ est donné !!! Ça se bagarre dans l’eau. Il me faut 500m pour pouvoir vraiment nager, tous l’un sur l’autre, un coup à la brasse et l’autre en crawl : « le bordel quoi ». Après quelques coups reçus et donnés, ça y est je suis sur l’extrême droite du parcours natation et je peux enfin commencer à nager. Je me sentais très à l’aise dans l’eau, pas dans le rouge, et seul de mon côté… à la sortie de l’eau je vois le chrono en moins de 29’ !!! On court 50m et en avant on replonge pour le deuxième tour avec pour objectif de garder ce rythme qui me paraissait suffisant en sachant ce qui me restait par la suite … Je revenais petit à petit sur des petits groupes que je parvenais à laisser derrière moi, bon pour le moral également. Ça y est les 3800m sont bouclés et je sors en 56’37’’  Yehaaaa  premier point positif de la journée déjà.
En avant pour courir quelques centaines de mètre avant de pouvoir monter sur le vélo… Passage sous la douche, on arrache son sac et on plonge les pieds dans un bassin pour enlever ce foutu sable … sortie de la tente puis encore courir un bon 200 mètres pour prendre le vélo. Ça y est je suis dessus et enfile mes pieds dans les chaussures. Me voilà parti pour 180km de vélo sur un parcours de fou que je ne connais pas trop mal. Conditions du jour : assez bien de vent, dans tous les sens . Nuageux et même pluvieux en matinée.
Les jambes du jour ne sont pas trop mauvaises à première vue après les premiers kms. Après 10km Natascha Badmann reviens sur moi avec son « Cheetah » , nous allons rouler ensemble pendant 35km. La descente vers « El Golfo » est impressionnante, on avoisine les 55km/h de moyenne !!! Après la petite boucle dans El Golfo il est temps de virer vers la gauche et de s’attaquer à la ligne droite interminable du « Parc National Timanfaya » … vent de face, et un petit crachin vient s’inviter à la course. Je n’avais pas spécialement envie de cela. La montée se fait calmement, car pas question d’y laisser trop d’énergie ici, on est loin d’avoir fait le plus dur sur ce parcours… Arrivé à « Tinajo » au ravito j’aperçois ma petite amie et mes parents qui m’annoncent que je suis en tête de ma catégorie !!! Beaucoup de choses se passent dans ma tête. Directement je reviens dans la course et me calme, cela ne sert à rien de s’emballer… on n’a même pas fait un tiers de la partie vélo.
Nous voilà dans la partie cycliste que j’aime le moins du parcours, la descente vers « La santa » et puis la remontée pour la descente vers la plage des surfeurs. Je garde le rythme et essaye de rester régulier que ce soit pulse et T/min. Les jambes sont bien la et faut essayer de les garder les plus fraiches possibles pour le marathon qui s’annonce difficile. Je remonte petit à petit des concurrents, toujours bon pour le moral, je continue à bien m’alimenter et bien boire. La remontée vers « Téguise » : nous avons le vent favorable, je craignais le contraire car en stage d’entrainement en février je suis monté à du 15km/h vent de face avec l’envie de prendre mon vélo et le lancer au loin  !!! Arrivée au rond-point, et changement complet de direction : nous voilà à nouveau avec un vent de face dans la dernière ascension vers « Téguise ». Au ravito j’aperçois à nouveau les parents et petite amie qui ne rate pas l’occasion pour prendre des photos – vidéo mais surtout m’encourager et me booster pour continuer mon chemin.
Les 30 prochains kms sont les plus durs du parcours. Me voici lancé vers le « mirador Del Haria » !!! Vient alors mon premier coup de mou, je suis dans le dur pour entamer la montée des éoliennes avec vent de face… sur cette même montée le belge Sam Gyde me dépose et s’en va … La descente arrive et je vais en profiter pour récupérer et m’alimenter au mieux pour entamer le dernier gros morceau « le mirador Del Rio ».
Me reste 6 kms avant d’arriver au mirador. Je reviens sur des concurrents de la catégorie Pro… très bien pour le moral cela. Au loin je vois une voiture avec un chrono dessus. Je me demandais bien ce que c’était. Juste la première femme qui se trouve à quelques centaines de mètres de moi. Je la dépasserais juste avant de tourner à gauche sur le petit chemin de 3 kms qui nous mène au Mirador.
117 kms de parcourus et me voici lancé pour la descente, le plus gros et plus dur du parcours est fait. La descente se passe très bien avec de belles pointes de vitesse avoisinant les 75 km/h. Maintenant abordons 20 kms de faux plat avec heureusement un petit léger vent de dos, les jambes sont à nouveau présentes et je tourne aux alentours des 40 km/h sur cette partie-là !!! Je revois pour la dernière fois les parents et petite amie qui sont toujours-là . Je savais que j’étais toujours premier vu que personne de ma catégorie ne m’avait doublé. J’ai pu discuter quelques mots avec eux car ils étaient à côté de moi en voiture… j’ai pu leur annoncer que les sensations étaient bonnes et que la suite serait quand même plus dur pour moi, mais j’étais confiant.
Me voici dans la remontée vers Nazareth avec à nouveau vent de face. Me reste plus que 30km, ça sent la fin… le chrono n’est pas trop mauvais jusque-là et j’aimerais le passer en moins de 5H30 !!! Dernier ravito et je me charge de deux nouveaux bidons pour finir la partie vélo. Les 30 derniers kms seront avec un léger vent dans le dos… Après la dernière petite montée du parcours me voilà dans la redescente vers « Puerto Del Carmen », une petite pointe de vitesse à 77km/h, ça file !!! Mais je reste prudent, je l’ai promis à mes parents et petite amie. Je n’ai rien à gagner ici et pourrais justement tout perdre.
Me voilà dans la rue au bord de mer avec la foule qui applaudi et j’aperçois les premiers qui sont déjà en train de courir… Je sors mes pieds des chaussures pour me préparer à courir et aller prendre mon sac pour la transition. Je dépose le vélo en 5h19’54’’, je parviens à courir et pas de douleur ou de jambes lourdes. Je suis dans la tente et j’enfile mes K-Swiss K-ruuz (premier test de courir avec des chaussures aussi légères sur Ironman). En même temps des volontaires me propose de me tartiner de crème (je ne prends pas de risque et je leur réponds gentiment « YES YES, Thanks »).
OK me voilà dans le vif du sujet, je démarre la garmin (Merci Horst  ). Beaucoup de choses se passent dans ma tête. J’entame le marathon en premières position de ma catégorie et 33ième au général. Je me reprends encore une fois car j’ai l’impression que l’émotion prend le dessus mais il n’est pas temps de faire le con maintenant. Les jambes étant bonnes, je me permets de démarrer sur les chapeaux de roues !!! Le premier km sera bouclé en 3’44’’ oupsss un peu vite cela. Et Jenny qui m’alerte sur le bord de la route que j’ai un marathon à courir. Je m’aperçois que sur les ravitos a part cola – water – energy – gel et banane, il n’y a pas d’aliments salés !!! À partir de ce moment-là je me rends compte que la partie va être plus compliquée que prévue. Je n’arrive pas à prendre du sucré durant toute la course mais ici je n’aurais pas le choix si je veux la terminer, j’ai besoin de force pour finir ce marathon. Après 6 kms je tourne le km à du 3’48’’ de moyenne, plus de 15km/h à l’entame du marathon.
Vent de face sur l’aller à côté de l’aéroport, fait chaud… je continue à bien boire, eau – ernergy- eau – éponge et toute les 30 minutes un gel et capsule de sel.
Après le premier « turning point », Rachel Joyce, la première dame me double à une vitesse incroyable… Sur le retour, je croiserai tous les amis qui commencent leur marathon et les encouragerai par la même occasion. Je reste à ma vitesse et je boucle mon premier tour en 1h29’. Jusque-là tout allait bien… on m’informait que j’étais toujours premier avec une belle avance quand même. Je voulais à tout prix garder ma place. Avec certains concurrents on se doublait et redoublait, assez marrant !!! Mais étonnamment je ne perdais pas de place au classement général, j’avais même tendance à en reprendre.
La partie se corse, j’ai besoin de sel et ne parviens plus à ingurgiter un gel . Je garde le moral et continue a bien m’hydrater. Je boucle le deuxième tour correctement mais avec un manque de diesel dans le moteur… la famille est toujours au bord de la route pour m’encourager.
Je démarre pour mon dernier tour, la foule est dense à l’arrivée ça donne le feu mais je ne parviens plus à faire le plein de diesel  !!! Mon cher père m’informe que je suis toujours premier et l’avance reste +/- stable. Me reste plus qu’à gérer la fin de la course et logiquement cela devrait passer. Arrivé au dernier « turning point » mes chronos au km étaient de pire en pire, j’approchais des 6 min au Km. Avant d’arriver au ravito suivant j’étais assoiffé, j’étais vraiment mal !!! Me reste 5km, que faire, mes mollets me tire et les débuts de crampes s’annoncent. Les deux derniers ravitos je vais prendre le temps pour m’hydrater, marcher 100m et repartir. Je prends 3 gels sur les 3 derniers kms, je ne pense pas que cela était nécessaires mais mentalement oui je pense. Me voici dans la rue piétonne, me reste 1km !!! Je donne tout, c’est fini Mica, accroche-toi et donne tout ce qu’il te reste. J’entends mon père à 500m de l’arrivée m’encourager et me féliciter (il n’est pas arrivé à temps pour me voir car il avait spécialement loué un vélo pour pouvoir me suivre de temps en temps). Je me ferai doubler par trois concurrents sur les trois derniers km, mais peux importe, cela ne sert à rien de vouloir les suivre, tu peux plus mica.
Me voilà au-dessus de la bute, il reste 200m de descente… je suis tellement loin que l’émotion énorme que j’avais en moi à l’entame du marathon n’y est plus. Je sais que ma mère et Jenny sont à l’arrivée et je veux les trouver avant de passer la ligne pour les remercier et leur faire un gros bisou rempli de transpiration  je sais que je peux m’arrêter, m’en fou de perdre 30’’, je suis premier et perdrais pas ma place. Au moment où je veux passer la ligne je les entends crier, YES !!! Je fais demi-tour et prends le temps de les embrasser toutes les deux et ensuite passer gentiment cette ligne et brandir la banderole de finish line   je suis heureux… je boucle ce marathon au mental, j’étais dans le dur sur la fin et j’y suis parvenu.
3h20 pour ce marathon, j’aurais signé à deux mains pour un temps pareil… 9h44’04’’ d’efforts pour ce samedi 21 Mai 2011, premier de catégorie en M-25-29 et 26ième au général. Que dire de plus ? Je suis quelqu’un de comblé. Le travail paye, j’ai bon de me dire que je sacrifie beaucoup de chose dans ma vie, mais le résultat y est aussi et cela me motive davantage pour continuer à progresser.
Je reçois ma médaille finisher et mon t-shirt (un de plus  ) !!! Et me dirige tout droit vers le grillage ou je peux revoir ma famille et discuter avec eux, ensuite direction manger du salé   
Que dire de cette course, elle est splendide… j’aime cette île et y reviendrai c’est sur…
Je tenais à remercier tous mes partenaires qui me font confiance et m’aident dans la pratique de mon sport… mais merci surtout à ma famille et ma petite amie toujours présente pour m’encourager et me suivre.
L’Ironman est une course très difficile qui se construit petit à petit mais pas seulement par soi même, l’entourage que j’ai derrière moi est très important. Merci a vous, merci à Gza pour la prépa.
Merci à tous pour votre soutien et vos encouragements de près, de loin, sms, Facebook,….
Maintenant place à un peu de récupération puis on pensera à retravailler pour performer à Francfort.
La suite du programme est le DO de L’Eau d’Heure et ensuite le Half de Butgenbach !!!
À bientôt.
Mica




Micachou

Messages : 86
Date d'inscription : 25/02/2009
Age : 30
Localisation : Malmedy - Xhoffraix

Voir le profil de l'utilisateur http://www.passion-triathlon.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR de mon Ironman Lanzarote ce 21mai 2011

Message  Syl le Jeu 26 Mai - 0:49

Félicitations Mika ! content de voir que ton stage à Port Leucate porte ses fruits afro afro afro

Syl

Messages : 643
Date d'inscription : 26/02/2009
Age : 40
Localisation : CLERMONT

Voir le profil de l'utilisateur http://www.energytri.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR de mon Ironman Lanzarote ce 21mai 2011

Message  Prick le Jeu 26 Mai - 7:34

Belle course Mika!
Félicitation...

Prick

Messages : 834
Date d'inscription : 25/02/2009
Age : 38
Localisation : Jalhay

Voir le profil de l'utilisateur http://www.energytri.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR de mon Ironman Lanzarote ce 21mai 2011

Message  Mr White le Jeu 26 Mai - 7:37

Well done!
White

Mr White

Messages : 497
Date d'inscription : 26/02/2009
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR de mon Ironman Lanzarote ce 21mai 2011

Message  Avner le Jeu 26 Mai - 9:40

CR agréable à lire, mais j'ai pas su m'endormir à cause de la crainte de me retrouver moi aussi dans le marathon à Nice dans 4 semaines.
Sache Micachou que ton état en fin de marathon sera le mien au début. Ta vitesse de 6min au km quand tes jambes étaient lourdes sera la mienne quand je "m'élancerai" sur le marathon. Tu n'imagines pas mon état après 15 km! Sad Very Happy
Bravo pour ta course...et continue à progresser
Avner

Avner

Messages : 17
Date d'inscription : 25/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR de mon Ironman Lanzarote ce 21mai 2011

Message  michew le Jeu 26 Mai - 13:29

Oui, super. Double sélection Hawaii alors ?

Avner, ben moi, je crois que je me réjouirais d'être dans la fournaise à pied . Embarassed . sunny :: . c'est que le reste se sera assez bien passé ... bounce Smile Cool
A dans un mois jour pour jour...ohh affraid

michew

Messages : 451
Date d'inscription : 13/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR de mon Ironman Lanzarote ce 21mai 2011

Message  Prick le Jeu 26 Mai - 15:08

Vivement le CR d'Avner... :-) :-)

Prick

Messages : 834
Date d'inscription : 25/02/2009
Age : 38
Localisation : Jalhay

Voir le profil de l'utilisateur http://www.energytri.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR de mon Ironman Lanzarote ce 21mai 2011

Message  Syl le Jeu 26 Mai - 20:08

Prick a écrit:Vivement le CR d'Avner... :-) :-)

Deeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeernier Ironman de ma vie

Pluuuuuuuuuuuuuuuuuus jamais Pluuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus jamais............

ou alors l'autre remix :


L'année prochaine, je m'entraîne en course à pieds ! Laughing Laughing

Syl

Messages : 643
Date d'inscription : 26/02/2009
Age : 40
Localisation : CLERMONT

Voir le profil de l'utilisateur http://www.energytri.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR de mon Ironman Lanzarote ce 21mai 2011

Message  paquerette le Jeu 26 Mai - 21:17

excelent sylllll ton avatar et ton imitation du langage rossusien je me réjouis de le voir a l'arrivée cheers le papy du club ...pof pof avner I love you I love you

paquerette

Messages : 427
Date d'inscription : 25/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR de mon Ironman Lanzarote ce 21mai 2011

Message  phil died le Dim 29 Mai - 21:55

Magnifique course Mika ... et ravi de t'avoir croisé de temps en temps.
Partir en moins de 4' au km sur le marathon après le parcours vélo que tu as fait, j'en reviens pas. Very Happy

à bientôt (en course ou ailleurs)

phil died

Messages : 61
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 44
Localisation : jupille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR de mon Ironman Lanzarote ce 21mai 2011

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum